Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Drôle De Blog !

  • : Ras la toque !
  • Ras la toque !
  • : Billets d'humeur sur le bien manger, le bien recevoir et le bien vivre.
  • Contact

Et Moi, Et Moi, Et Moi...

  • petitgrognon
  • Un zeste d'humour, pour épicer la sauce... et partager coups de coeur et coups de gueule, en toute convivialité !
  • Un zeste d'humour, pour épicer la sauce... et partager coups de coeur et coups de gueule, en toute convivialité !

Texte Libre

Paperblog

Recherche

Archives

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 12:49

LOIR-DANS-THEIERE.jpg

 

 

Bon, on vous prévient tout de suite, ici, ce n’est pas vraiment un café, mais un endroit  atypique du Marais.
Au début de la rue des Rosiers, une enseigne suspendue annonce Le Loir dans la Théière.

Un décor intérieur de bric et de broc. Des sièges de tous styles. On préfère les gros fauteuils club, en cuir égratigné, de la première salle. Des tables hétéroclites, des objets suspendus un peu partout, éclairés par des luminaires en tôle.

Sur les murs, des affiches fatiguées annoncent des spectacles ou des expos, d’il y a plusieurs années…

Endroit très couru, s’il en est, vous devrez peut-être faire la queue dehors avant qu’une table se libère, histoire d’admirer sa façade de boutique ancienne. Mais quel plaisir, ensuite, d’y savourer votre café.

Et comment ne pas succomber à l’une des pâtisseries maison, présentées, là, sous vos yeux, juste dans le passage avant la deuxième salle.

L’ambiance prolonge le plaisir de notre escapade dans le quartier.

La rue des Rosiers, au cœur de la tradition juive, avec ses restaurants et spécialistes du falafel, ses boutiques traditionnelles qui côtoient des magasins de luxe.

Le superbe Hôtel Carnavalet, de style Renaissance et rénové par Mansart. Son illustre locataire, Madame de Sévigné, y habita jusqu’à sa mort. On est accueilli dans la cour d’honneur par une des rares statues de Louis XIV, épargnée par les révolutionnaires. Avec l’Hôtel Saint Fargeau, son voisin, ils abritent le musée Carnavalet (où l’histoire de Paris est présentée comme une invitation au voyage dans le temps).

Un plaisir sans cesse renouvelé que de se promener, le nez en l’air, dans ce quartier où le vieux Paris côtoie, sans se froisser, le Paris contemporain le plus « trendy »…

 

Petitgrognon

Partager cet article

Repost 0

commentaires