Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Drôle De Blog !

  • : Ras la toque !
  • Ras la toque !
  • : Billets d'humeur sur le bien manger, le bien recevoir et le bien vivre.
  • Contact

Et Moi, Et Moi, Et Moi...

  • petitgrognon
  • Un zeste d'humour, pour épicer la sauce... et partager coups de coeur et coups de gueule, en toute convivialité !
  • Un zeste d'humour, pour épicer la sauce... et partager coups de coeur et coups de gueule, en toute convivialité !

Texte Libre

Paperblog

Recherche

Archives

10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:45

vms.jpg

 

Hmm, …appétissante cette guimauve !

Sauf que ce n’est pas de la guimauve, mais une pâte de viande « raclée » sur les carcasses de volaille dans les abattoirs. Elle va servir à confectionner des saucisses et autres nuggets qui seront ensuite livrées en particulier dans les cantines et maisons de retraite.

Après tout, on veut bien mais qu’on ne l’appelle pas viande pour tromper ainsi le consommateur.

C’est sur ce point que le groupe d’agro-alimentaire Doux (si, si vous connaissez : le père Dodu, c’est eux !), vient de se faire épingler par le tribunal de Quimper. (1)

Car de viande elle n’en mérite pas l’appellation, vu les traitements qu’elle a subis.

Accrochez vous. Cette viande séparée mécaniquement (V.S.M.) est le «  produit obtenu par enlèvement de la viande sur les os couverts de chair ou les carcasses de volaille, à l’aide de moyens mécaniques entraînant la destruction ou la modification de la structure fibreuse des muscles » (2)

Mais comment fait-on ?  Après broyage de la matière première, c’est à dire les carcasses et les os couverts de chair, cette mixture est soumise à forte pression (10 à 15 bars) dans des tambours perforés de petits trous de moins d’un millimètre. Os et cartilages, peau et nerfs, restent théoriquement dans le tambour et la pâte (photo ci-dessus) est récupérée à l’extérieur du tambour.

Résultat : les saucisses de volailles et autres mortadelles « pure » volaille du commerce peuvent  contenir, en toute légalité, 25 à 30 % de « VSM » !

Alors, le tribunal va-t-il demander aux industriels de modifier leur étiquetage et … leur chanter : « Ne l’appelez plus jamais… viande  »!?

 

Petitgrognon

 

(1) Ouest France 2 février 2012

(2) Rapport de la Fédération des industries avicoles – 184, rue de Vaugirard – 75015 Paris

 

Partager cet article

Repost 0
Published by petitgrognon - dans ras la toque
commenter cet article

commentaires

Big Browser 07/04/2012 08:41

D'après le site Big Browser, la production de "pink slime", cette glu rose à base de restes de viande de boeuf traités à l'ammoniaque, est suspendue aux Etats Unis. A quand en France ...???